« Je viens de croiser le Diable »

Ça fait maintenant un moment que j’avais envie de lire du Maxime Chattam, parce qu’il faut bien l’avouer, c’est l’un des auteurs incontournables du moment, non ? On le voit partout.

Ce qui m’a vraiment décidée c’est le passage de sa femme, Faustine Bollaert, dans l’émission Salut les Terriens, il y a quelques mois. Elle a lu ses romans, évidemment, et elle a dit n’avoir pas toujours été jusqu’à la fin parce que ça lui faisait limite peur. Elle lui avait même posé la question « Dis, t’as déjà tué quelqu’un ? » Question absolument banale que l’on pose très souvent à son mari, à laquelle il a répondu : « Est-ce que tu veux vraiment le savoir? »

Ça m’a décidée. Après ça, je me suis dit, il faut absolument que je lise un de ses livres pour me rendre compte par moi même. Et en allant au troc.com (un endroit fabuleux parce qu’on y trouve des livres assez récents et pas très chers), je suis tombée sur La patience du diable. La couverture, plutôt sombre et un peu flippante il faut bien le dire, m’a moins attirée que le nom de l’auteur. C’est surtout lui que je voulais lire plutôt qu’un livre en particulier. Et en regardant de plus près le résumé, je vois que l’héroïne se prénomme Ludivine. C’était un signe. Ludivine étant le prénom de ma petite sœur. C’est d’ailleurs la première fois que je vois ce prénom en tant que personnage principale.

Je me suis donc plongée dans ce roman, publié chez Albin Michel et dès le départ, les paroles de sa femme me sont revenues à l’esprit parce que je peux vous avouer, que ça commence vraiment très fort. Deux ados décident d’ouvrir le feu et de tirer sur tous les passagers d’un train, ça annonce plutôt bien la couleur. On comprend très vite pourquoi on nous parle du diable dans le titre. Et moi qui lisais ça dans mon petit appartement, toute seule, je n’étais pas toujours tranquille en lisant ces lignes. Je suis peut être un peu trouillarde, mais ça n’empêche que je ne pense pas être la seule à penser ça, en lisant ce livre ! La preuve, même sa femme a dit qu’il lui faisait peur.

Outre son prénom, j’ai beaucoup aimé le personnage de Ludivine. C’est une sacrée bonne femme ! Même si parfois, elle est un peu agaçante, à toujours vouloir aller trop loin, trop vite, et surtout toute seule. On lui mettrait bien des claques par moment, même si finalement elle veut simplement savoir, et elle a raison. Heureusement que son collègue, Segnon était là pour tenter de la canaliser, même s’il n’y arrivait pas tout le temps. On voyait vraiment qu’il était là pour elle, avec l’intention de la protéger, c’était très beau à voir. Leur amitié et leur complicité m’ont beaucoup plu.

Il n’y a pas à dire, il s’agit là d’un très bon thriller et également d’un bon auteur que je suis contente d’avoir découvert, car j’ai vraiment aimé son style. Même si je comprends totalement les questions de sa femme, parce qu’on ne compte pas le nombre de morts dans ce livre. En même temps, si le diable est dans les parages, évidemment ça ne peut qu’être le cas, non ?

J’ai mis beaucoup de temps à lire ce livre, bien qu’il ne soit finalement pas plus gros que ceux que je lis d’habitude. Néanmoins, ça ne m’a pas tellement dérangée, parce qu’à travers cette longue lecture, j’avais l’impression de suivre l’enquête, à leurs côtés, et d’être totalement plongée avec eux dans cette cellule de crise, nommée 666. Devinez pourquoi ?

J’étais tellement prise dans ma lecture, qu’à la fin j’avais deviné certaines choses. Que je ne vous révélerai pas ici, bien évidemment, sans quoi je vous spoilerai totalement. J’ai beaucoup tremblé à la fin, quand tout commençait à se résoudre petit à petit. D’ailleurs j’ai un petit regret sur cette fin justement, qui était plutôt écourtée finalement, j’aurais voulu que ça continue encore et peut-être avoir d’avantage de détails sur le pourquoi du comment. Le livre est si long, c’est dommage que le dénouement, lui, soit si court.

Quoi qu’il en soit, ça reste un très bon roman et si vous n’avez pas encore lu de Maxime Chattam, je vous invite à vous lancer car c’est un auteur qui vaut le détour. D’autant plus si vous aimez les thrillers.

Et si toutefois vous connaissez, alors qu’en pensez vous ? J’ai hâte d’avoir vos avis.

Publicités

2 commentaires sur « « Je viens de croiser le Diable » »

  1. Je ne connaissais pas l’anecdote sur sa femme et la question qu’elle lui a posé, ça m’a fait sourire ^^
    Pour ma part je ne connais cet auteur qu’à travers sa saga fantastique « Autre-Monde » que j’ai beaucoup aimé! Du coup je compte bien lire l’un de ses thriller pour le découvrir dans un autre registre 😉

    Aimé par 1 personne

    1. J’en ai beaucoup entendu parler de cette saga, mais je n’ai pas lue.. C’est pas trop mon truc le fantastique en général, donc je ne sais pas si ca me plairait.. 🙂
      En tout cas, celui ci est pas mal, si tu veux tenter un de ses thriller 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s