« Si loin de toi, je suis si seule… »

Il est de ces histoires qui vous touchent tellement que lorsque vous refermez le livre, après avoir lu la dernière page, vos yeux sont embués de larmes prêtes à couler sur vos joues. Ce fut le cas avec le roman de Tess Sharpe, Si loin de toi

Ce roman, publié chez Robert Laffont, je l’avais choisi à la bibliothèque, un peu par hasard. Sans savoir vraiment pourquoi, il avait attiré mon attention. Ce titre et cette guirlande lumineuse, ça m’a donné envie d’en savoir plus. Alors je l’ai pris, j’ai regardé la quatrième de couverture, comme je le fais à chaque fois, pour savoir si, oui ou non, j’ai envie de lire ce roman et là, j’ai été un peu déçue, parce qu’il n’y pas vraiment de résumé. Simplement quelques mots et des phrases énigmatiques. Rien qui nous laisse supposer ce que sera l’histoire.

Et pourtant, je l’ai pris. Parce que ça m’intriguait. Et j’avais envie de savoir. Cette histoire, c’est celle de Sophie, une jeune fille de 17 ans, qui a déjà frôlé la mort à deux reprises. La première fois, c’était lors d’un accident de voiture, qui lui a laissé quelques séquelles. La deuxième fois, c’est lorsqu’elle s’est retrouvée face au flingue qui a tué sa meilleure amie, Mina.

Tout au long du roman, on fait des allers-retours entre le passé, et le présent, ce qui évidemment m’a rappelé Action ou Vérité. Sauf que là, ce n’est pas du tout de façon chronologique. Pourtant, ça ne m’a pas dérangée, parce qu’avec ça, j’avais l’impression de connaître davantage les personnages. Ce qui m’a aidée à m’attacher à eux, même si ce n’était pas si difficile.

Mina et Sophie ont une relation si particulière. Au départ, (et je dis bien au départ!) cette relation m’a fait penser à ma meilleure amie et moi. Parce qu’elles se connaissent depuis l’enfance. L’une est brune, l’autre est blonde. Et puis, leur relation a évolué. Sophie a dû faire face à la perte de sa meilleure amie, tuée, sous ses yeux, de quoi vous briser. Elle qui avait déjà une vie si difficile, accro aux anti-douleur, droguée pour s’empêcher de souffrir. Mais elle avait promis à Mina d’arrêter. Elle l’a fait. Sauf que personne ne la croit. Pas même ses parents, ni les policiers…. D’autant qu’on a retrouvé de la drogue dans sa poche, le jour où Mina a été assassinée. C’est forcément à cause de ça qu’on l’a tuée. A cause d’elle.

En réalité, Sophie m’a fait de la peine. Parce que sa vie est tout sauf rose. Elle doit affronter un grand nombre d’horreur, et pourtant, elle reste forte. Plus d’un se serait effondré à moins, mais pas elle. Parce qu’elle veut savoir. Cette quête de la vérité et ce désir de vengeance l’aident à rester debout. Pour elle, et aussi pour Mina.

Les personnages ont tous leur part de fragilité dans ce roman et c’est ce qui les rend attachants. On aurait presque envie de les aider dans leur quête de vérité. Je crois que celui qui m’a le plus plu était Trev, le frère de Mina. Parce que lui aussi est brisé. C’est lui qui conduisait la voiture lors de l’accident, et il s’en veut. Il culpabilise pour Sophie. Et pourtant, il lui en veut, parce que Mina est morte, et comme tout le monde, il pense que c’est de sa faute. Pourtant, il a tellement de mal à la haïr…

Leur relation était si énigmatique, presque incompréhensible qu’elle m’a plu. Je regrette simplement qu’il n’ait pas la fin qu’il méritait. Parce qu’il y aurait bien eu droit. Mais c’était très certainement prévisible, donc impossible.

Et justement, en parlant de la fin, je n’ai absolument rien vu venir. Je m’étais imaginé des choses, mais j’étais complètement à côté de la plaque, et tant mieux. Parce que c’est ce qui fait aussi que j’ai tant aimé ce roman. Je ne m’y attendais pas.

Finalement, pour conclure, je dirais que ce roman de Tess Sharpe signe certainement mon premier coup de cœur de 2017. Et même si, au départ, je l’avais choisi totalement au hasard sur les étagères de la bibliothèque, je ne regrette absolument pas d’être tombée sur ce roman.

Publicités

6 commentaires sur « « Si loin de toi, je suis si seule… » »

    1. En effet, c’est une histoire très touchante. C’est la couverture qui m’a attirée en premier parce que je la trouve vraiment très jolie, et je n’ai pas regretté. C’est une très belle histoire d’amour, d’amitié, de vengeance… 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s