« C’était le mois de février… »

En janvier, je vous parlais du nouveau phénomène avec le roman très court d’Audrey Carlan, Calendar Girl. Le concept était original, un roman par mois dans lequel Mia rencontrerait un nouvel homme dans une nouvelle ville pour de nouvelles aventures.

Ce mois-ci, Mia s’envole pour Seattle pour y retrouver son nouveau client, un peintre français très célèbre et installé aux Etats-Unis, qui l’a choisie pour être sa muse. Dès le départ, on peut dire que ça commence fort puisque Mia se fait une entorse, surprise par la proximité de son client dès leur première rencontre. Ce qui ne l’empêche pas néanmoins de remplir son rôle à la perfection, à savoir de poser pour son nouveau client.

Ce dernier se prénomme Alec Dubois et tout comme Wes dans le tome précédent, il est divinement beau aux yeux de Mia. D’autant qu’il lui murmure des phrases en français, qu’elle ne comprend pas mais qu’elle trouve très sexy. Et bien entendu, une nouvelle fois, Mia va céder à ses avances et tomber sous son charme.

Tomber sous son charme peut être un peu trop facilement d’ailleurs. Ils se connaissent à peine qu’elle n’hésite pas à l’embrasser alors qu’elle pense toujours à son ancien client qui lui avait en quelque sorte offert les clés de son cœur. Alors, certes c’est un roman érotique donc c’est normal que Mia couche avec ses clients, même si elle n’en est en rien obligée. Néanmoins, j’aimerais que ce soit un peu plus compliqué, histoire de rythmer un peu les romans et peut être aussi de les différencier.

Parce que pour l’instant, en deux tomes, Mia est tombée sur deux hommes absolument canons pour lesquels elle a immédiatement craqué. J’espère que certaines embûches se glisseront sur son chemin parce que sinon j’ai peur que les tomes se ressemblent un peu tous, même si les hommes qu’elle rencontre sont eux différents. C’est un avis que je partage avec Eugenhippie, vous pouvez d’ailleurs retrouver sa chronique juste ici.

Néanmoins, contrairement, à ce que j’ai pu voir jusque là, j’ai préféré ce mois de février à celui de janvier. Il y a l’histoire avec Alec, qui prend une place importante, même si finalement elle n’est pas si développée, mais on retrouve également Wes, le temps de quelques échanges téléphoniques ainsi que Maddy, la soeur de Mia. J’ai bien aimé ces passages, qui nous permettent de mieux connaître Mia, ce que j’avais un peu reproché au premier tome.

J’attends donc le prochain tome pour poursuivre les aventures de Mia avec son prochain client, un restaurateur italien, ce qui promet certainement de doux échanges aux sonorités ritales.

Et vous, vous connaissez ? Qu’en avez-vous pensé ?

Publicités

8 commentaires sur « « C’était le mois de février… » »

    1. Ahah merci. Je trouvais que mes calendriers des dieux du stade collaient parfaitement au style du roman 😉
      Le concept de la saga est sympa je trouve, un livre par mois c’est original. Et l’histoire est sympa également donc si ça te tente, n’hésite pas 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s