« J’ai reçu une lettre, il y a un mois peut-être… »

Comme beaucoup je crois, j’avais beaucoup entendu parler du livre Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates écrit par Mary Ann Schaffer et sa nièce Annie Barrow. Et pourtant jusque là je ne l’avais encore jamais lu, même s’il était pourtant présent dans ma bibliothèque depuis quelques temps.

Récemment je me suis enfin décidée à le sortir de ma PAL pour le lire. Comme on dit, mieux vaut tard que jamais. Et je ne le regrette pas parce que j’ai passé un bon moment en lisant ce livre bien qu’il traite d’un sujet assez dur puisque l’histoire se déroule en 1946, juste après la Deuxième Guerre mondiale.

Et ce n’est pas simplement un roman puisqu’il s’agit en réalité d’un roman épistolaire. C’est seulement la deuxième fois que je lis un roman de ce genre, le premier étant Les liaisons dangereuses de Laclos, un des plus connus en matière d’échange de lettres. Et j’avais beaucoup aimé.

Celui-ci est bien différent. C’est l’histoire de Juliet, une jeune écrivaine londonienne qui cherche un sujet pour son prochain roman. Elle échange avec Sidney, son éditeur et ami de longue date, et Sophie sa meilleure amie. Jusqu’au jour où un mystérieux inconnu venant d’une île anglo-normande lui écrit pour lui parler d’un livre. S’en suit alors un long échange épistolaire où il lui parle de son club de littérature créé pendant la guerre pour déjouer le couvre feu allemand.

Chaque membre du club enverra petit à petit des lettres à Juliet qui va se lier d’amitié avec eux jusqu’à aller leur rendre visite dans la deuxième partie du roman. Toute l’histoire nous est contée à travers les échanges des différents protagonistes, prenant la paroles, ou en l’occurrence la plume, à tour de rôle. Ils parlent de leur présent, mais surtout de ce qu’ils ont vécu durant la guerre, de leur cercle littéraire dont ils sont tous très fiers et des livres qu’ils ont appréciés. Même Miss Marple, l’une des détectives préférées d’Agatha Christie est citée sur la fin, de quoi me ravir.

Les personnages sont attachants et trouvent dans le club une façon d’échapper à la guerre et à la misère qui s’abat sur leur petite île autrefois bien tranquille. Juliet pense alors tenir le sujet de son prochain livre. Elle parlera de l’occupation et de tout ce que les habitants de Guernesey ont du subir durant ces tristes années. Et mis à part ce dur sujet, longuement abordé, les auteures ont également glissé une histoire d’amour assez brève mais bel et bien présente, pour alléger l’histoire et prouver que malgré tout, la vie continue.

IMG_8739

Et outre le livre en lui-même, dont vous avez certainement du entendre parler de nombreuses fois, je voulais également vous parler de quelque chose de plus original et un peu plus personnel. J’avais acheté ce livre il y a quelques mois au Troc.com. Si vous me suivez sur Instagram, vous savez déjà qu’il s’agit d’un de mes lieux favoris pour acheter des livres à moindre coût. Et je vous conseille d’y faire un tour si vous ne connaissez pas et si vous en avez un près de chez vous. Ce sont des livres d’occasions, bien qu’ils soient toujours en très bon état.

Lorsque j’ai ouvert celui-ci, pour le sortir de ma PAL, une lettre est tombée entre mes mains. Elle était à l’intérieur du livre depuis tout ce temps, sans que je n’y prête attention jusque-là. Sans vous dire en détail ce que contient la lettre, c’est celle d’un homme à une femme. Il comptait lui offrir ce livre, dont il raconte brièvement l’histoire, lors de leur première rencontre. Rencontre qui n’a visiblement pas eu lieu, et il s’en excuse.

J’ai trouvé ça vraiment touchant de tomber sur cette petite lettre, qui ne m’était absolument pas destinée. Et d’autant plus dans un livre épistolaire. C’est la première fois que ça m’arrive, et je me dis que c’est une preuve que les livres aident à transmettre les informations. Ils nous font voyager, aimer, rêver et sont bien plus que de simples feuilles de papiers assemblées les unes aux autres. En lisant cette lettre, je me suis dit que cet homme, que je ne connais pas, était certainement quelqu’un de bien pour offrir un livre à une femme en espérant la courtiser.

Et vous, vous est-il déjà arrivé de trouver des choses qui ne vous étaient pas destinées dans vos livres ?

Et sinon, est-ce que vous connaissez ce roman ? L’avez-vous lu ? Dites moi tout !

Nuit des blogs particiption

P.S. : Je participe à la Nuit des Blogs et j’ai besoin de vos votes ! 🙂

Alors si vous aimez Mon rêve d’été, n’hésitez pas à aller voter pour mon petit blog en cliquant sur le lien juste là, ça me ferait très plaisir.

Publicités

8 commentaires sur « « J’ai reçu une lettre, il y a un mois peut-être… » »

    1. Oui moi aussi j’aime bien, ça change un peu je trouve. Celui-ci est bien donc je te le conseille 🙂
      Elle était tellement jolie et originale cette pomme de terre. En fait, pour la petite anecdote, c’est grâce à elle si j’ai sorti le livre de ma PAL. Quand mon père me l’a ramenée j’ai pense qu’elle serait parfaite en photo, et alors je me suis souvenu de ce livre qui attendait dans ma bibliothèque. Du coup je me suis dit c’est le moment de le lire ! 😉

      Aimé par 1 personne

  1. J’ai lu ce roman il y a quelques années et je l’ai vraiment adoré! Il s’agissait de mon premier roman épistolaire, donc j’avais un peu peur de ne pas apprécier mais finalement, ma lecture a été très fluide et on peut aisément suivre une histoire composée uniquement de lettres. C’était déjà une bonne surprise pour moi! Ensuite j’adore la période de Guerre Mondiale/après guerre donc j’étais curieuse de savoir comment le sujet serait traité… Et je n’ai pas été déçue! Oui c’est un sujet difficile mais j’ai adoré voir comment les personnes de l’île avaient vécus l’occupation, comment ils le vivaient … En tout cas une très belle lecture!!
    J’ai adoré ton anecdote! Ça ne m’est jamais arrivé mais je trouve ça top, de croiser des petits bouts de vie de personnes que l’on ne connait pas 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oui c’est vrai qu’au départ ça peut paraître un peu déroutant le fait que ce ne soit que des lettres, mais finalement on se laisse rapidement prendre au jeu.
      Si tu n’as pas lu les Liaisons dangereuses, je te conseille ce roman épistolaire, c’est le premier que j’avais lu du genre, et j’avais beaucoup aimé 🙂
      Je suis d’accord, c’est un sujet difficile mais très intéressant, j’aime bien également (plutôt en film d’ailleurs. J’adore par exemple le film « La rafle » même si je pleure du début à la fin, tellement c’est touchant, avec les enfants notamment et terrible…)
      Ici, le fait que ce soit des lettres nous permet de ressentir réellement les émotions des différents personnages et leurs ressentis. Je pense donc que le choix des lettres pour ce roman était une excellente idée.
      Je suis d’accord, apercevoir des fragments de vie à travers les livres, c’est super je trouve ! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s