« Quand refleuriront les « Lilas »… »

Lorsque j’ai vu ce roman parmi les suggestions Netgalley, il m’a tout de suite donné envie, sans trop savoir pourquoi. Cette fleur solitaire, ce titre, cette allure si sombre, ça m’a intriguée, et par chance, les éditions Hachette ont accepté ma demande, en transformant ce souhait en réalité. Donc je les remercie. 

Bien qu’il s’agisse d’un roman jeunesse, l’histoire est plutôt triste et très sombre, mais vu le titre, on s’en doute. En effet, tout commence très vite. Summer, une jeune fille comme les autres, qui aime faire la fête et s’amuser avec ses amis et Lewis, son copain, se rend à une soirée. Ayant perdu l’une de ses copines, elle s’aventure à sa recherche, seule. Et tombe sur un homme plutôt louche qui l’embarque en l’appelant Lilas. Il l’enferme alors dans sa cave, d’où le titre, en compagnie de Rose, Iris et Violette.

Il s’agit d’un roman à plusieurs voix, j’en ai lu plusieurs dernièrement et j’aime vraiment ça, parce que ça nous permet de voir différents points de vue, et de se mettre à la place des différents personnages. Ici, c’est d’autant plus important car les personnages sont justement très différents, entre Summer, la jeune victime, Trèfle, le bourreau et Lewis, le petit ami perdu et désespéré qui mène l’enquête. Il s’agit là des personnages principaux, mais ce ne sont pas les seuls…

Il y a aussi les filles. Celles que Trèfle a kidnappées, parce que Summer n’est pas la seule. A toutes, il a donné des noms de fleurs qu’il n’a pas envie de voir faner et qu’il veut garder enfermées, parce qu’il s’agit de sa famille. C’est lui qui les a choisies, repérées et kidnappées. Et elles sont toutes forcées de lui obéir, si elles ne veulent pas subir les foudres de ce ravisseur. J’ai adoré Iris, qui fut un véritable soutien pour Lilas, par contre j’ai eu beaucoup plus de mal avec Rose, à cause de ses réactions vis à vis de son agresseur. Plusieurs réactions sont représentées d’ailleurs à travers les personnages : celles qui veulent s’enfuir à tout prix, celles qui finissent par accepter en continuant d’espérer en silence et celles qui sont résignées et apprécient presque la situation.

Tout au long du roman, on ressent de nombreuses émotions et tout comme les filles, je me suis bien souvent sentie oppressée, non pas par la lecture que j’ai vraiment appréciée mais par la situation. Parce que je me mettais à leur place, et comme elles, je maudissais Trèfle (d’ailleurs je crois que ça se ressent un peu plus haut), et j’avais peur de ce qu’il allait faire à chaque fois qu’il rentrait dans la cave, donc dès qu’il apparaissait dans le roman. J’ai frissonné à de nombreuses reprises.

Malgré certaines petites longueurs, j’ai apprécié ce young-adult, même si au contraire, parfois, j’aurais apprécié que certains points soient davantage développés, pour que l’on ait une véritable explication finalement. Beaucoup parlent de la fin qu’ils ont trouvé bâclée, ce n’est pas mon avis. Je l’ai simplement trouvée un peu trop rapide. En effet, Natasha Preston aurait pu éviter quelques longueurs et insister davantage sur la fin, mais dans ce cas, le côté oppressant du roman n’aurait pas été le même d’après moi. Et je pense que tout le plaisir aurait été gâché. Puisque c’est justement ce qui donne tout son intérêt au roman.

Tout comme ces filles, on aimerait nous aussi pouvoir nous extirper de cette cave, or le roman nous retient prisonnier jusqu’à la fin, tant on est curieux de connaître la suite et le destin de ces fleurs. La preuve, j’ai lu ce roman sur ma tablette (chose que je n’aime pas vraiment préférant le confort du papier pour mes lectures) et je ne me suis pas ennuyée une seconde…

Publicités

4 commentaires sur « « Quand refleuriront les « Lilas »… » »

  1. Quelle jolie chronique, elle met dans « l’ambiance » et on ressent ce que tu as ressenti, je pense que tu as trouvé les mots justes ! Je ne l’ai pas lu et il ne me tente pas parce que l’effet enfermé me bloque et m’angoisse, mais ton écriture est envoûtante. J’adore également les roman à plusieurs voix, cela apporte vraiment à l’histoire !

    Aimé par 1 personne

  2. Oh merci beaucoup pour ton commentaire. J’essaie de retranscrire au mieux ce que j’ai ressenti lors de mes lectures pour donner envie (ou non..) aux gens de lire les romans que j’ai appréciés, et ceux que j’ai pas aimés aussi, car tout le monde a des goûts différents 🙂
    En effet, si tu n’aimes pas trop les effet « enfermé », je ne le conseille pas vraiment, car je trouve que le sentiment d’oppression est assez présent dans le roman. Et c’est d’ailleurs ce qui fait tout son charme 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s