« Just give me a reason… »

13 reasons why, de Jay Asher. Il s’agit certainement là de l’un des livres dont on a le plus entendu parler ces derniers temps. D’ailleurs, c’est bien simple, il était partout. Et pourtant, il n’est pas nouveau du tout, loin de là. Alors pourquoi un tel phénomène d’un seul coup ?

Et bien tout simplement, parce que le livre a été adapté en série dernièrement. Voilà pourquoi le roman refait surface et revient sur le devant de la scène, alors qu’en réalité il est sorti il y a dix ans, en 2007. Mais je vous avoue qu’avant ces derniers mois, je n’en avais absolument jamais entendu parler, et je ne pense pas être la seule dans ce cas.

Néanmoins, suivant la vague, un peu comme tout le monde et attisée par la curiosité, j’avais parlé de ce livre à ma petite sœur qui me l’a offert pour mon anniversaire. Je préférais me plonger dans l’univers du livre avant d’éventuellement regarder la série, et d’après certains avis que j’ai pu lire j’ai bien fait, car on apprécie d’avantage le roman sans avoir vu la série au préalable. Ce qui est souvent le cas d’ailleurs lorsqu’un roman est adapté à l’écran.

13 reasons, c’est histoire de Clay, un jeune garçon qui, un matin, reçoit un mystérieux colis devant sa porte. A l’intérieur, sept cassettes, à l’ancienne, et sur chaque face, un numéro marqué au vernis bleu,  allant de 1 à 13. Curieux, le jeune homme les écoute et reconnait alors la voix d’Hannah. Étrange… Parce qu’Hannah est décédée depuis une semaine, elle s’est suicidée…

En réalité dans ces cassettes, enregistrées juste avant sa mort, Hannah souhaite s’adresser à toutes les personnes qu’elles jugent responsables. 13 personnes, 13 raisons… Une véritable liste macabre afin de nous révéler les causes de ce suicide. Ce roman relaté à la première personne nous glisse dans la peau de Clay, que nous suivons tout au long de son écoute. Clay qui, s’il a reçu les cassettes, fait lui aussi partie de cette liste même s’il peine à savoir pourquoi…

J’ai beaucoup aimé ce roman et au fur et à mesure je l’ai trouvé de plus en plus prenant. Tout allait crescendo jusqu’à arriver au triste dénouement, le suicide d’Hannah à la fin des cassettes. Une fin inévitable puisqu’elle a déjà eu lieu ; Si vous écoutez ce message, c’est qu’il est déjà trop tard. Malgré le fait que le personnage soit décédé, Hannah est très présente dans le roman, certainement même autant que Clay, si ce n’est plus. Et c’est elle que j’ai préférée, parce qu’elle était sensible et terriblement mal dans sa peau, en fait elle m’a touchée. Chaque personnage secondaire a également son importance, et on se demande à chaque nouveau prénom mentionné, quelle est leur part de responsabilité dans le suicide d’Hannah, instaurant un sentiment de tension qui ne nous quitte pas ainsi qu’une pointe de suspense très plaisante. Même si le dénouement ne peut être évité.

Et finalement les questions que l’on se pose au cours de notre lecture sont les suivantes : comment peut-on éviter qu’une personne que l’on aime soit détruite au point de mettre fin à ses jours ? C’est exactement ce que va se demander Clay, aurait-il pu faire quelque chose pour sauver Hannah ? Que se serait-il passé s’il avait agi différemment ? Tant de questions auxquelles il n’aura finalement jamais de réponses…

Grâce au biais des cassettes, qui représente chacune un chapitre, ce roman est finalement une histoire à deux voix mélangeant celle d’Hannah enregistrée, et celle de Clay dans le présent. J’ai beaucoup apprécié l’alternance entre les deux, associant les deux points de vue, celui de la jeune fille blessée et celui du jeune homme qui cherche à comprendre. Et même si les deux n’évoluent pas au même moment, ça ne les empêche pas de se croiser, se rencontrer, ajoutant à l’histoire un brin de romance, qui m’a plu.

J’ai trouvé l’histoire de ce livre très touchante, le suicide est un sujet assez difficile à évoquer et je trouve ça bien qu’il le soit dans la littérature. Tout comme le harcèlement moral, dus aux rumeurs et autres racontars, bien souvent infondés. Même si ce n’est pas toujours visible pour une personne extérieure, ça peut être très difficile à supporter pour la personne qui le subit au quotidien. Et tout le monde n’arrive pas toujours à le surmonter. Ça peut certes passer pour de petits événements insignifiants, mais l’accumulation de toutes ces choses peut pousser une personne trop fragile à l’extrême comme ce fut le cas pour Hannah. Et malheureusement, ça touche beaucoup plus de personnes qu’on ne le pense… Même si toutes ne passent pas à l’acte, fort heureusement.

Après avoir apprécié le roman, j’ai maintenant bien envie de me lancer dans la série afin de comparer les deux versions. D’ailleurs, ils ont glissé dans le roman quelques photos tirées de la série, et si d’habitude j’aime bien imaginer moi même les personnages quand je lis un livre, là j’ai trouvé que c’était un plus pour les identifier, sans être totalement perturbée plus tard si vraiment je regarde la série, même si ce n’était peut-être pas totalement comme ça que l’auteur les avait imaginés au départ en écrivant.

Voilà donc 13 bonnes raisons pour lire ce livre si jamais vous ne l’avez pas encore lu.

Et pour les autres, qu’en avez pensé ? Avez-vous regardé la série ? Dites moi tout !

Publicités

11 commentaires sur « « Just give me a reason… » »

  1. Moi j’ai regardé la série avant et elle est vraiment géniale, très profonde et bouleversante. On est tout de suite pris dedans ! Le livre est aussi pas mal du tout, très fidèle à la série et j’ai bien aimé avoir le ressenti de Clay 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Pour moi c’est l’inverse 😉 En tout cas, le livre est vraiment pas mal et bien écrit.
      Merci beaucoup ! Ça me fait plaisir, j’essaie de faire au mieux, et je m’amuse vraiment en les faisant, donc je suis contente que ça plaise 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Ce livre était dans ma wish-list avant même son adaptation en série :). J’ai regardé cette dernière récemment, et j’étais sous tension tout du long car je ne connaissais pas l’histoire (n’ayant toujours pas lu l’ouvrage). Certaines vérités font mal à entendre mais elles sont nécessaires pour faire avancer les choses. A sa manière, cette histoire montre qu’on prend encore certains événements trop à la légère. Et qu’on a beau être au XXIe siècle, l’être humain n’est pas si évolué que ça !

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis totalement d’accord avec toi. C’est pour ça que c’est bien d’en parler justement par le biais de la littérature ou à travers les écrans, pour sensibiliser un peu les gens et leur faire prendre conscience de certaines choses qu’ils peuvent dire ou faire…
      Je n’ai pas encore regardé la série mais je vais le faire cet été car j’en entends que du bien et je suis plutôt curieuse de voir ce que donne le roman à l’écran. 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. J’ai beaucoup entendu parler de la série mais je ne l’ai pas encore regardé (et je n’ai pas lu le livre non plus). Mais je reconnais que le sujet du harcèlement (notamment chez les adolescents) est vraiment intéressant, d’autant plus qu’il est présent dans nos sociétés. C’est donc une bonne chose que des auteurs choisissent ces sujets qui peuvent permettent à des ados qui lieront le livre des conséquences de certains actes ou paroles … Il faudra que je le lise 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oui je suis tout à fait d’accord avec toi, c’est bien de pouvoir aborder ce genre de chose dans la littérature.
      Pour l’instant, je n’ai pas encore vu la série, il paraît que c’est encore plus détaille. Je vais essayer de la regarder cet été 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s