« J’irai où tu iras, mon pays sera toi… »

Vous vous en souvenez peut-être, il y a deux mois j’avais découvert la jolie plume de Marie Vareille avec Je peux très bien me passer de toi, un chouette roman que j’avais adoré tant je m’étais sentie proche des personnages, qui auraient très bien pu évoluer à mes côtés.

Lorsque j’ai appris que Marie Vareille serait au salon du livre de Limoges, si proche de chez moi (un rendez-vous dont je vous parlais juste ici), j’étais ravie ! Il fallait absolument que je la vois et que je la rencontre. D’abord pour la voir simplement (et constater qu’elle est aussi jolie en vrai qu’en photo), lui parler (et découvrir qu’elle est comme ses romans le laisse supposer : adorable) et surtout me procurer son dernier roman en date : Là où tu iras j’irai.

Comme j’ai beaucoup de livres qui m’attendent dans ma PAL (et encore, « beaucoup », le mot est plutôt faible), j’ai instauré un principe de tirage au sort, qui me laisse un peu de suspens pour découvrir mes prochaines lectures qui font toutes envie. Et dernièrement, c’est le livre de Marie que j’ai tiré au sort. J’étais vraiment contente et pressée de me plonger dans cette lecture.

Tout d’abord, j’adore la couverture de ce roman, publié aux éditions Mazarine, je la trouve vraiment très jolie. Elle invite au voyage, à la liberté et aux vacances. Trois choses qui font partie intégrante de l’histoire : Isabelle, trentenaire, du moins sur le papier, se sépare de son compagnon Quentin qui l’avait demandée en mariage. Elle l’aime, seulement elle déteste les enfants, elle n’en veut pas, lui si. Un peu perdue, et surtout en manque d’argent la jeune femme se lance alors dans une folle aventure proposée par une ado loufoque, Adrianna : elle doit se faire passer pour leur nounou afin de séduire son père et faire rompre ses fiançailles avec la jolie Colombe.

Au départ, en lisant la quatrième de couverture, je m’imaginais une banale histoire d’amour dont on connaissait la fin avant même d’avoir lu le début, et en fait pas du tout ! J’ai été agréablement surprise. L’amour, il y en a bien sûr, mais pas celui qu’on pourrait imaginer, c’est surtout l’amour d’une famille. Trois enfants brisés par la perte de leur mère, quatre ans auparavant, et l’indifférence de leur père à leur égard.

Malgré son aversion pour les enfants, Isabelle va petit à petit se prendre au jeu de la nounou. Après tout, elle rêve de devenir comédienne alors jouer un rôle, ça la connait. Si au départ, j’ai eu un peu de mal à m’attacher à Isabelle, tellement enfantine malgré ses 32 ans et pas tellement responsable, j’ai fini par la trouver attachante et sympathique, au fil de ma lecture. Finalement, elle fait ce qu’elle peut, comme elle peut. Et puis une fille qui aime Harry Potter, c’est forcément quelqu’un de bien, non ?

Une nouvelle fois, j’ai beaucoup aimé l’histoire de ce roman. Même si les événements sont parfois un peu plus fous ici que dans Je peux très bien me passer de toi, ils sont drôles. D’ailleurs on rit beaucoup, mais pas seulement, parce que de nombreux sujets forts sont évoqués, comme la perte d’un proche, le mal-être chez les adolescents, le deuil… Abordés toujours avec finesse. A plusieurs reprises, j’ai eu des frissons au cours de ma lecture, notamment avec le personnage de Nicolas qui était tellement touchant et adorable.

Au final, c’était un véritable plaisir de retrouver la plume de Marie Vareille, et j’ai hâte de réitérer l’expérience, peut-être prochainement avec le tome 1 des aventures d’Elia, la passeusse d’âmes, puisque le tome 2 sortira en janvier prochain. Malgré tout, je garde quand même une préférence pour Je peux très bien me passer de toi avec lequel j’avais failli frôler le coup de cœur.

 

Publicités

6 commentaires sur « « J’irai où tu iras, mon pays sera toi… » »

    1. Ce serait parfaitement de circonstance, c’est un chouette roman à lire sur la plage ou au bord de l’eau 🙂
      Je l’ai beaucoup aimé, meme si je garde quand même une préférence pour « Je peux très bien me passer de toi » 😀

      Aimé par 1 personne

    1. C’est un roman vraiment très sympa, et puis c’est Marie Vareille, deux raisons qui donnent forcément envie de découvrir ce livre ! 😉
      Si tu n’as pas encore lu de roman de cette auteure, je te la conseille vivement, en plus elle est vraiment adorable 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s