« Mais ne touche pas à mes tresses… »

Comme beaucoup, j’ai énormément entendu parler de ce livre de Laetitia Colombani. Et j’ai vu un peu partout sur la blogosphère cette couverture jaune qui au départ ne m’attirait pas tant que ça. Mais à force d’en entendre du bien, j’ai eu plus qu’envie de découvrir ce roman et je remercie grandement Netgalley et les éditions Grasset de m’avoir donné la chance de le lire.

Comme c’est souvent le cas lorsqu’un roman semble faire l’unanimité, j’avais peur d’être déçue et de ne pas aimer. Ça m’est déjà arrivé, et là je ne voulais pas que ce soit le cas. Mais je vous rassure, je suis bien comme tout le monde concernant ce roman parce que moi aussi je l’ai adoré.

On y rencontre trois femmes, totalement différentes mais avec chacune un petit quelque chose qui les rend toutes les trois si attachantes D’abord il y a Smita, en Inde, une intouchable qui passe ses journées à ramasser la excréments des autres, parce qu’elle n’a pas le choix. C’est son boulot et elle doit l’accepter. Sauf que Smita ne veut plus de ça, elle mérite mieux, pour elle et pour sa fille… Et puis il y a Giulia en Italie, dévouée à l’entreprise de son père, qui fabrique des perruques et pour lequel elle travaille depuis des années. Jusqu’au jour où ce dernier a un accident. La jeune femme découvre alors que l’entreprise n’est peut-être plus aussi prospère qu’elle l’imaginait. Et enfin,  on retrouve Sarah, au Canada, une femme forte, avocate de renom et mère comblée. Elle n’est plus avec le père de ses enfants mais elle est heureuse et a une belle vie. Oui, elle a tout, mais la maladie vient s’immiscer dans sa vie parfaite, brisant ses rêves et ses espoirs…

J’ai adoré ces trois figures féminines qui prouvent à quel point les femmes peuvent être fortes, dans n’importe quelle circonstances. En tant que femme, forcément je suis attachée à tout ce qui se rapporte aux conditions de la femme et je trouve que Laetitia Colombani signe là un très beau roman sur la cause féminine.

J’ai aimé retrouver ces femmes au fil des pages pour savoir comment elles s’en sortiraient. Je me suis peut-être sentie plus proche de Sarah dont les conditions de vie ressemblent plus aux miennes. Mais ça ne m’a pas empêchée d’apprécier également Smita et Giulia, pour lesquelles j’ai tremblé à de nombreuses reprises. Parce que de nos jours, ce genre de conditions, ça ne devrait plus exister…

Finalement, le seul reproche que je peux faire à ce roman, c’est certainement qu’il est beaucoup trop court, à peine 220 pages, j’en aurais voulu beaucoup plus. Je ne voulais pas quitter les personnages et ces femmes toutes si courageuses, fortes et attachantes. Je voulais continuer à évoluer à leur côté. Savoir ce qui adviendrait pour Smita, Giulia, Sarah et tous les autres. Je ne voulais pas que ça s’arrête parce que j’adorais ces femmes et leurs histoires.

Sans oublier cette tresse qui se tisse entre elles au fil des pages sans même qu’elles ne s’en rendent compte, alors qu’elles habitent toutes trois à des milliers de kilomètres l’une de l’autre. Alors n’hésitez plus, lisez ce roman et je vous assure que vous ne le regretterez pas.

Publicités

11 commentaires sur « « Mais ne touche pas à mes tresses… » »

  1. Il me semble quasi impossible de rester insensible à ces histoires, ce roman. Les mots sont forts et percutants, les histoires tellement réalistes et nous voyons le combat que représente le simple fait d’être née « femme ». Magnifique, ç recommander à fond !

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai moi aussi beaucoup aimé découvrir la condition féminine abordée par trois prismes différents, à travers trois continents et trois destins à l’opposé les uns des autres. Je remarque que nous avons tous notre préférée, dans mon cas c’est Smita qui m’a le plus touchée. ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, à mon avis toutes les femmes peuvent se sentir concernées par ce roman.
      C’est justement en voyant tous les avis que j’ai voulu le Lire, et je ne regrette pas. Il se lit très vite et il est vraiment très intéressant et touchant ! 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s