« J’ai oublié de vivre… »

Hâte-toi de vivre, un roman que j’ai commencé à voir partout dès le mois dernier. D’abord c’est sa couverture qui m’a attirée, je trouvais les tons vraiment jolis, et le titre était plutôt intrigant lui aussi. (Bon et puis faut bien l’avouer, ce qui m’a totalement convaincue, c’était le fait que ce soit publié chez Mazarine, une maison d’édition que j’aime beaucoup, tout comme la plupart de ses auteurs, et dans laquelle j’aimerais tellement être publiée un jour. Mais chut, ça faut pas le dire ! )


Et d’ailleurs, j’ai été totalement intriguée quand j’ai su qu’il s’agissait de la lauréate du prix Mazarine Book day 2017. J’avais eu l’occasion d’en parler avec Virginie Grimaldi lors du salon du livre de Brive, et je trouve le concept vraiment très intéressant et original.

Avant de vous dire si, oui ou non, j’ai aimé ce roman, je peux déjà vous dire que je l’ai lu en une soirée ! Bon il n’est certes pas très long, mais quand même, c’est la première fois que je lis un livre aussi rapidement. Et en plus de ça, je l’ai lu sur ma tablette, et vous le savez (ou peut-être pas d’ailleurs), je n’aime pas vraiment ça… je préfère nettement les livres papier ! Mais je remercie Netgalley pour l’envoie de ce livre, car j’aurais été incapable d’attendre jusqu’à sa sortie tant j’en entendais parler partout.

Et je comprends pourquoi, parce que ce livre est vraiment très sympa. En tout cas sur moi ça a fonctionné, parce que je me suis prise d’affection pour ces personnages drôles et attachants. Et ils le sont tous, que ce soit Léo, Louise, Juju, mamie ou encore les personnages secondaires. Avec eux, on passe vraiment un très bon moment. C’est drôle, rafraîchissant et ça fait du bien.

Et puis, il faut avouer que l’histoire est plutôt originale, puisque Léo, après un accident de voiture, se réveille a l’hôpital et, en se rendant dans sa salle de bains tombe nez à nez avec sa grand mère, sur la cuvette des toilettes. Sauf que sa grand mère est morte en 1997… J’ai beaucoup aimé ce personnage de mamie qui fait des apparitions quand on ne l’attend pas, pour lancer ses petites répliques croustillantes. Et puis qui n’a pas rêvé de revoir un être cher parti un peu trop tôt ? Ça m’a presque donné envie de filer dans ma salle de bains, pour voir si moi aussi, mon grand-père ne m’y attendait pas, sur la cuvette des toilettes.

Bref, j’ai beaucoup aimé cette histoire grâce à laquelle j’ai passé une très bonne soirée, à Agen en compagnie de Léo et toute sa troupe. Et j’ai particulièrement aimé cette fin, qui m’a donné des frissons et à laquelle je ne m’attendais pas du tout. Finalement, mon seul regret, c’est de l’avoir lu sur ma tablette, dans une qualité plutôt affreuse… ce qui n’était pas toujours agréable. Mais heureusement ça ne m’a pas empêchée d’apprécier la lecture, bien au contraire. Alors, c’est bien que le texte en valait vraiment la peine !

Je souhaite beaucoup de succès à Laure Rollier, qui en plus de ça est vraiment adorable, car j’ai eu la chance de discuter un peu avec elle !

Dès demain, vous pourrez retrouver Hâte-toi de vivre en librairie, et je vous conseille vivement de vous laisser tenter !

Publicités

11 commentaires sur « « J’ai oublié de vivre… » »

  1. J’ai commencé ce livre lundi et je viens de le finir, j’ai chialé comme une madeleine 😜( il faut dire que je suis très sensible!!!) Mais j’ai vraiment adoré , les personnages sont attachants ,j’ai passé un très agréable moment en leur compagnie : c’est drôle , émouvant , surprenant …Merci beaucoup pour la découverte , on rit , on pleure , vraiment génial , je vous le recommande😍

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s