« Il fera beau, demain… »

Une nouvelle fois, avec ce roman c’est la couverture qui m’a attirée, comme c’est souvent le cas avec les romans publiés par City. Et puis, ce titre ‘Demain, il fera beau’, ça donnait bien envie. D’autant qu’en ce moment, c’est plutôt d’actualité !

La couverture et le titre laissaient présager un roman agréable et facile à lire, idéal pour l’été. Et c’était tout à fait ça. Les personnages sont simples et attachants. On pourrait facilement les croiser dans la vie de tous les jours. Tout comme les dialogues qui sonnent vrai et font qu’on y croit davantage. Ca donne un côté réel à l’histoire, et c’est ce qui m’a plu.

Je me suis beaucoup attachée au personnage de Sarah et à ses deux filles, qui m’ont beaucoup plu. Par contre, j’ai eu beaucoup plus de mal avec son mari, qui lui, ne me plaisait pas du tout. Je le trouvais antipathique au plus haut point… Mais Sarah est un personnage fort et déterminée qui fait tout pour vivre son rêve jusqu’au bout, ce que j’ai trouvé particulièrement touchant. C’est beau de croire en ses rêves et de tout faire pour les réaliser, même si vos proches ne sont pas toujours là pour vous aider. Mais heureusement, Sarah a quand même eu la chance de rencontrer des personnages formidables, qui l’ont accompagnée et aidée dans la quête de ses objectifs.

J’ai bien aimé également cette alternance entre les deux époques, même si je me demandais parfois où ça allait nous mener vraiment. Je m’étais imaginé beaucoup de choses et de scénarios, mais aucun ne s’est vérifié finalement.

Et puis, dès que j’ai vu qu’il y avait une Virginie dans le roman, j’étais contente. Ça ne m’était quasiment jamais arrivé et finalement ça fait deux fois en l’espace de peu de temps que je retrouve mon prénom dans un roman. D’autant qu’ici elle était encore plus récurrente que dans Hier encore c’était l’été. Et pourtant, j’ai bien vite déchanté… Parce que ce personnage est absolument affreux et antipathique… Elle est méchante et désagréable ! J’espérais sans cesse un changement mais quand bien même, elle était tellement détestable que c’est difficile de la pardonner. Quel dommage ! Et vous, ça vous est déjà arrivé, de rencontrer un personnage désagréable qui porte votre prénom ?

Quoi qu’il en soit, il s’agit d’une histoire très sympathique et sans prise de tête. Je l’ai trouvée simple mais rigolote, idéal pour une lecture estivale.

Publicités

« Tu es partout dans ma cavale… »

Le salon du livre de Limoges a eu lieu en avril dernier et pourtant, j’ai encore beaucoup de livres  à vous présenter, achetés lors de mon passage au salon. J’avais eu la chance de rencontré de nombreux auteurs avec qui j’avais longuement discuté, comme ce fut le cas avec Virginie Jouannet notamment, auteure du roman Cavale. Lire la suite de « « Tu es partout dans ma cavale… » »

« Le sable qui coule entre mes mains sur cette plage… »

Même si je ne vous en parle que maintenant, je me suis plongée dans cette lecture juste après le roman précédent Les yeux couleurs de pluie dont je vous parlais juste ici. Je n’avais aucune envie de quitter les personnages et je voulais savoir ce qui se passerait dans la suite de leurs aventures. Parce que j’avais vraiment beaucoup aimé l’histoire de Sophie Tal Men. Lire la suite de « « Le sable qui coule entre mes mains sur cette plage… » »

« C’est au mois d’août […] qu’on fait les fous… »

J’avais prévu de lire plein de livres en août puisque c’était mes vacances, et finalement j’en ai à peine lu plus de cinq… Je crois que depuis le début de l’année, c’est le mois où j’ai le moins lu. Mais j’ai quand même eu temps de retrouver Mia pour le Calendar girl du mois… Lire la suite de « « C’est au mois d’août […] qu’on fait les fous… » »

« Où la beauté nous appartient, où le silence nous plaît bien… »

Souvenez-vous, il y a quelque temps, je vous parlais d’un roman, Rien d’autre que la vie, qui m’avait attirée grâce à sa magnifique couverture. L’histoire m’avait beaucoup plu, me donnant très envie de découvrir d’autres romans de son auteure, Claire Casti de Rocco. Et c’est chose faite !  Lire la suite de « « Où la beauté nous appartient, où le silence nous plaît bien… » »

« Aaah Lord, I miss you… »

Miss you est un livre que je voulais absolument lire. J’avais lu le résumé il y a longtemps en le voyant dans la sélection Babelio pour la masse critique. La troisième de couverture m’avait de suite attirée. Je l’avais donc sélectionné en espérant le gagner, en vain. Mais j’avais néanmoins gagner le livre d’Amira Edich, dont je vous parlais juste ici. Lire la suite de « « Aaah Lord, I miss you… » »

« Hier encore, j’avais vingt ans… »

Ça fait déjà un moment que ce roman me fait de l’œil. J’aimais bien son titre, « Hier encore, c’était l’été », sa couverture et j’en avais entendu beaucoup de bien, d’autant que j’aimais bien lire la petite histoire du lundi sur la page de son auteure, Julie de Lestrange alors je m’étais laissée tenter.   Lire la suite de « « Hier encore, j’avais vingt ans… » »

« J’te demande pardon… »

A force de se balader sur des blogs différents, on finit par tomber sur des livres qui nous tentent plus que d’autres. C’est comme ça que j’ai découvert ce roman, Un doux pardon, de Lori Nelson Spielman, une auteure dont on entend beaucoup parler mais je ne connaissais pas jusque là. Lire la suite de « « J’te demande pardon… » »

« Jamais j’oublierai de ma vie […] des yeux couleur de pluie »

Comme pour beaucoup de livres, c’est la couverture qui m’a attirée avec celui-ci. J’avais beau en avoir entendu parler au moment de sa sortie, je n’ai finalement succombé qu’il y a peu lorsque je l’ai trouvé à la bibliothèque. Et j’étais vraiment pressée de découvrir cette histoire dont j’avais beaucoup entendu parler. Lire la suite de « « Jamais j’oublierai de ma vie […] des yeux couleur de pluie » »

« Ils font la fête au mois de juillet… »

Comme tous les mois, je me suis plongée dans le septième tome des aventures de Mia. Et je peux vous dire que ce mois-ci, j’avais vraiment hâte de retrouver notre jeune escort. J’avais beaucoup aimé le tome précédent et je me demandais comment les choses allaient évoluer par la suite. Lire la suite de « « Ils font la fête au mois de juillet… » »