« Avant toi, c’était quoi… »

Voila maintenant une éternité que ce roman est sorti et presque autant de temps qu’il est dans ma PAL (je crois que je l’avais acheté dès sa sortie, d’où le fait que j’ai la première couverture, que j’aime un peu moins d’ailleurs que celle qui est sorti juste après le film) et pourtant à chaque fois, je ne cessais de repousser ma lecture. Pourquoi ?

Peut-être parce qu’au fond de moi j’avais un peu peur. Tout le monde semblait être d’accord pour dire que ce roman était bouleversant et magnifique. Une sublime histoire d’amour entre un handicapé qui ne veut plus vivre et une jeune femme pleine de vie qui va tenter de lui faire changer d’avis. En effet, ça ne pouvait que me plaire. Mais du coup, comme c’est souvent le cas lorsqu’un roman fait l’unanimité, j’avais peur de me lancer. Et surtout peur au final d’être déçue.

Et pourtant dernièrement je me suis dit que je ne pouvais plus attendre. Il fallait absolument que je me plonge dans ce roman une bonne fois pour toute. Avec, je vous l’accorde, une bonne dose de curiosité là dessous.

L’histoire dans ses grandes lignes je la connaissais, mais je n’avais pas vu le film, ni même la bande annonce, donc j’avais hâte de découvrir enfin le livre publié aux éditions Milady en 2012. Et ce que je peux vous dire c’est que je ne regrette pas. Et j’aurais pu me lancer beaucoup plus tôt.

Comme je l’ai dit plus haut, et comme vous le savez déjà sûrement, c’est l’histoire de Will un jeune homme, devenu tétraplégique à la suite d’un accident de la route. Coincé dans ce fauteuil et dans cette vie qui n’est pas (ou plus) la sienne, il a décidé de mettre fin à ses jours au bout des 6 mois qu’il a promis à sa mère. Cette dernière va tout faire pour le faire changer d’avis, notamment en embauchant Lou, une jeune femme un peu fantasque, pour s’occuper de son fils.

J’ai beaucoup apprécié le personnage de Will. Il est tellement touchant et même si on aimerait éviter, forcément, il nous fait de la peine. Parce qu’on s’imagine à sa place, coincé dans ce foutu fauteuil qui l’empêche de vivre sa vie, comme il le faisait auparavant. Et surtout, il est obligé d’être totalement dépendants des autres, ce qui n’était pas du tout le cas auparavant.

Quant à Lou, c’est une jeune femme pleine de vie, qui va tout faire pour le faire changer d’avis. Même si leur relation est au départ un peu conflictuelle, Lou va très vite s’attacher à son patron, au même rythme que le lecteur, au grand damne de Patrick son compagnon. Celui-là par contre m’a complètement insupportée ! Il ne pense qu’à sa course à pied, ses marathons et il ne fait pas réellement attention à Lou, alors finalement il ne peut s’en prendre qu’à lui si elle passe beaucoup de temps avec Will, pour le travail mais pas seulement.

Et bien sûr, il y a la fin. Celle que j’attendais tout au long du livre finalement. Je ne vais pas vous la raconter, même si je suppose que vous la connaissez déjà puisque le livre ne date pas d’hier et qu’il y a également eu un film adapté au cinéma. Beaucoup ont avoué avoir versé une larme lors de la fin du livre, voilà une des raisons pour lesquelles j’attendais cette fin avec impatience. J’ai beau être assez émotive, je pleure rarement lors de mes lectures, même si c’est déjà arrivé quelque fois (avec Désolée, je suis attendue d’Agnès Martin Lugand par exemple, que je vous conseille si vous ne l’avez pas déjà lu).

Bon, ce ne fut pas le cas avec ce roman, même si c’est vrai je n’étais pas bien loin de verser ma petite larme. Parce qu’on ne peut pas dire le contraire, ce livre est réellement très touchant et ce du début à la fin. Je crois que mon passage préféré est celui à l’île Maurice, parce que je l’ai trouvé très émouvant, plus encore que la fin en elle-même.

Quoi qu’il en soit, j’ai beaucoup aimé l’émotion transmise dans l’écriture de Jojo Moyes, même si à mon avis la traduction française est passée par là, et n’y a pas fait que du bien… A de nombreuses reprises, il y a des mots en trop, ou en moins, rendant les tournures parfois un peu gauches et bancales… C’est un peu dommage je trouve et ça gâche parfois le réel plaisir de la lecture. Malgré tout, ça ne m’a pas empêché d’apprécier ce roman, même si je le reconnais, je m’attendais à quelque chose d’encore plus émouvant, plus touchant en fonction de tous les avis que j’avais pu lire ou entendre concernant ce livre. Contrairement à beaucoup, ce livre ne ferra pas partie de mes coups de cœur.

Mais quoi qu’il en soit, maintenant j’ai réellement hâte de voir le film. Et vous alors, êtes-vous comme moi ou avez-vous lu ce livre depuis longtemps déjà ?

Nuit des blogs particiption

P.S. : Je participe à Nuit des Blogs, et j’ai besoin de vous.

Alors si vous appréciez Mon rêve d’été, n’hésitez pas à voter pour mon petit blog, ça me ferait très plaisir !

 

Publicités

11 commentaires sur « « Avant toi, c’était quoi… » »

  1. Je suis ravie que tu ais apprécié de roman! Je comprends ton appréhension, moi non plus je ne l’ai pas lu de suite de peur d’être déçue par rapport à tous les compliments qu’on a pu lire à son sujet … Mais finalement ce fut une très belle lecture (je fais parti de celles qui ont versé leur larmichette xD), beaucoup d’émotion et de très beaux passages! Il fait parti de mes romans marquant de 2016 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, c’est vrai que c’est un roman marquant et touchant par rapport à son histoire qui est quand même dure… Mais concernant la fin, je m’attendais à plus encore. Le passage où j’aurais pu verser une larme, et où j’étais vraiment pas loin, c’est celui sur la plage à l’Île Maurice !
      Tu as vu le film ? 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. C’est une histoire très touchante et très juste. Je crois que la fin choisie par l’auteure est la meilleure. Si elle avait fait un autre choix, je pense que je n’aurais pas autant apprécié. Cette fin transmet un message assez fort, ce qui rend ce livre encore plus intéressant.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s