« Aaah Lord, I miss you… »

Miss you est un livre que je voulais absolument lire. J’avais lu le résumé il y a longtemps en le voyant dans la sélection Babelio pour la masse critique. La troisième de couverture m’avait de suite attirée. Je l’avais donc sélectionné en espérant le gagner, en vain. Mais j’avais néanmoins gagner le livre d’Amira Edich, dont je vous parlais juste ici.

Alors quand récemment une amie a proposé de me le prêter, j’ai dit oui ! D’autant qu’elle avait beaucoup aimé, ce qui me donnait encore plus envie de le découvrir à mon tour. Et bien, c’est sans surprise que je vous annonce que moi aussi, j’ai beaucoup apprécié ce roman, pour diverses raisons.

Déjà parce qu’il a des allures du roman Un jour de David Nicholls, également adapté au cinéma. Un livre et un film que j’avais tout deux adoré (même si les deux sont un peu différents, voilà pourquoi je vous conseille de le lire, et ensuite de le voir !) Ici, il y a cette même évolution des personnages année après année. Sauf que dans Un jour, ils se sont rencontrés au départ, ils se côtoient, ils s’appellent… Ici, ils ne se connaissent pas et ne sont donc jamais l’un avec l’autre.

Finalement, ils vivent leur vie en parallèle, chacun de leur côté avec tout deux leur propre problème (et pour ça, on peut dire que le roman commence vraiment très fort !), leur joie, leur vie tout simplement. Ils ne font que se croiser au fil des années, par le biais de connaissances communes ou par le simple fait du hasard mais sans qu’ils le sachent, ni l’un, ni l’autre. Et c’est en partie ce qui m’a fait apprécier ce roman. J’ai trouvé ça vraiment très original. Une histoire d’amour, sans que les héros ne se côtoient, avouez que ce n’est pas banale ? Mais ça ne les empêche pourtant pas d’aimer… chacun de leur côté.

J’ai adoré ces deux personnages, Gus et Tess, autant que j’en ai détesté certains dans ce roman ! Tess se sacrifie pour sa famille, pour ceux qu’elle aime, en particulier sa petite sœur Hope, parce que sans elle, la petite fille n’aurait plus personne. Mais Hope a-t-elle réellement besoin d’autant de sacrifices ? N’est-ce pas là une simple excuse pour éviter de faire vraiment ce dont elle a envie, tout simplement parce qu’elle a peur de sauter le pas, d’affronter  l’inconnu

Et puis il y a Gus, ce jeune homme qui a toujours vécu dans l’ombre de son frère que ce soit aux yeux de ses parents, de ses amis, et même de sa petite amie… Tous ces gens qui voyaient Ross comme l’être parfait, Ross qui s’est tué. Gus se sent responsable, comme si tout ce qui lui arrive il ne le méritait pas. Mais était-ce réellement sa faute ? Ou bien le hasard ? Ou pire encore, le destin ?

En fait, ce roman raconte l’histoire de deux êtres qui n’auraient peut être jamais du se rencontrer, mais choisit-on vraiment son destin ? Parfois les hasards de la vie nous réservent de nombreuses surprises et ces deux âmes torturées et blessées pourraient bien avoir plus en commun qu’il n’y parait… Le tout donne un super roman pour une très jolie histoire que je vous invite à lire, si ce n’est pas déjà fait !

Publicités

4 commentaires sur « « Aaah Lord, I miss you… » »

    1. Ce roman est vraiment très sympa ! 🙂
      Oh super ! 😀 je suis en vacances, alors je passe encore moins de temps sur les blogs, j’avais pas vu. Mais je vais aller voir ça tout de suite 🙂 merci beaucoup 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s