« Danser, encore, envoyer valser la mort… »

Danser, encore… Quand j’ai vu cette couverture, je l’ai de suite adorée ! Elle est absolument magnifique et totalement dans les tons que j’adore. Et quand j’ai appris qu’il s’agissait de la suite du roman Hier encore, c’était l’été, que j’ai lu récemment et beaucoup aimé, j’avais encore plus envie de découvrir ce roman dont j’attendais la sortie avec une grande impatience.

Je remercie donc grandement les éditions Mazarine ainsi que l’auteure, Julie de Lestrange, pour l’envoi du roman dans lequel je plaçais beaucoup d’attentes ! Au début, pourtant j’ai eu un peu peur qu’il s’agisse simplement d’une suite, qui parlerait des enfants des précédents héros et rien d’autres, ce qui je l’avoue m’aurait un peu déçue parce que ce n’est pas du tout ce que j’attendais. Mais finalement, ce n’est pas du tout ce qui s’est passé, bien au contraire. Et j’ai vraiment beaucoup aimé ce roman !

En réalité, cette suite est réellement à la hauteur de ce premier roman que j’avais beaucoup aimé. Si à la fin de Hier encore, c’était l’été, je n’attendais pas forcément une suite, j’étais très contente de retrouver ces personnages que j’avais appris à apprécier. C’était un vrai plaisir de retrouver Alexandre, Sophie, Marco et les autres pour la suite de leurs aventures, un peu comme si on ne les avait jamais quitté finalement. C’est un peu comme des amis que l’on rencontre à nouveau et qui nous raconte leur histoire.

Si dans Hier encore, c’était l’été, dans la petite bande les amis étaient encore insouciants, voire même un peu enfantins pour certains, là, ils sont réellement devenus adultes. Et si l’émotion était déjà au rendez-vous avant, on la ressent encore davantage ici à cause des douloureux événements qui frappent la petite bande d’amis. C’est parfois difficile de ne pas avoir les larmes aux yeux au fil des pages, d’autant que c’est toujours aussi bien écrit.

Certains personnages sont un peu moins présents dans cette suite, alors que d’autres prennent une place très importante dans ce nouveau roman. C’est le cas notamment de Marco et Anouk, qui tous deux m’ont beaucoup touchée. Ce sont deux personnages très attachants et j’étais triste de les quitter en tournant la dernière page. Tout comme la plume de Julie de Lestrange, que j’ai hâte de lire à nouveau.

Dès demain, cette jolie suite sera dans toutes les librairies et je vous conseille fortement qu’elle se retrouve également entre vos mains ! Si vous avez apprécié Hier encore, c’était l’été, alors, vous ne serez pas déçus par Danser, encore….

Publicités

3 commentaires sur « « Danser, encore, envoyer valser la mort… » »

  1. Je viens de le finir ce week-end, j’ai vraiment beaucoup aimé , même si j’ai beaucoup pleuré 😥 Mais c’est tellement la vie avec ses petits moments de bonheur, ses chagrins, que ça touche et ça émeut profondément . On s’attache énormément aux personnages et on est triste de les quitter . Très beau moment de lecture avec beaucoup d’émotions 😍

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s